X

Perspectives 2017

2017 et 2018 – stabilité financière et nouvelles prestations

Les années 2017 et 2018 seront des années de transition à plus d’un titre. Le budget, que le Conseil d’administration a approuvé en février 2017, est un budget prudent, qui prend en compte les changements tarifaires à venir et le fait que la couverture de déficit du canton est limitée et ne sera pas prolongée. Nous devons continuer à adapter nos structures et nos prestations de façon radicale afin de devenir un service de psychiatrie reconnu et financièrement stable. Pour gérer la suite de la restructuration et aussi assurer la mise-en-œuvre des nouveaux projets, le RSM a engagé un gestionnaire de projet et collabore étroitement avec le bureau de consulting dans le domaine de la santé, Antares Consulting.

Le Conseil d’administration

Notre nouvel organe de direction stratégique est le Conseil d’administration qui sous la présidence de M. Anthony Picard soutient et accompagne le RSM dans son orientation stratégique. Pour renforcer les liens avec l’Hôpital du Jura bernois, la Direction de la santé publique du Canton de Berne a demandé aux membres du CA de l’HJB de siéger également dans le conseil du RSM.

Anthony Picard, président du CA
Me Etienne Junod, vice-président
Dresse Isabelle Gothuey-Gisin, administratrice
Dresse Joëlle Michel, administratrice
Prof. Marie-Denise Schaller, administratrice
Patrick Linder, administrateur

La direction 2016

Dr Jan von Overbeck, CEO
M. Robert Zürcher, Directeur financier
M. Nicolas Racine, Directeur des soins
Jessica Gygax, Secrétaire générale
Dr Yann Hodé, directeur médical

Un pôle en santé mentale de proximité

Le RSM poursuit et renforce sa collaboration avec les cliniques universitaires, participe à la recherche dans le domaine des soins psychiatriques et évalue la qualité de ses services en permanence. Nous nous engageons à offrir aux personnes confrontées à la souffrance psychique des soins adéquats, des activités et des services diversifiés et répondant à leurs besoins. Notre objectif premier et de maintenir et de réinsérer nos patients dans leur milieu social, familial et professionnel dans les meilleures conditions possibles. Nos soins reposent sur des bases scientifiques reconnues, traduites en processus cliniques pratiques et standardisés qui sont adaptés en fonction des développements scientifiques. Dans ce cadre, nous participons à la recherche dans le domaine des soins psychiatriques.

Le RSM garde son ancrage dans la région du Jura bernois, Bienne et le Seeland. Dans ce contexte, il renforce le bilinguisme institutionnel, surtout des services ambulatoires et semi-hospitaliers établis à Bienne. Nous renforçons nos liens avec nos partenaires régionaux de la santé et du social, et nous nous engageons au niveau national pour l’avancement de la psychiatrie en générale.

A la suite de la décision des citoyens de Moutier d’adhérer au Canton du Jura, le Réseau santé mentale et l’HJB ainsi que les deux directions de la santé publique examineront les conséquences du vote sur le développement futur. Au centre de toutes les délibérations reste le bien-être de nos patients. Dans cette optique, nous analyseront les partenariats propices avec des institutions psychiatriques et somatiques de la région au sens large, donc en y incluant la République et le Canton du Jura et le Canton de Neuchâtel.