X

Editorial

2016 était une année de préparation, de transition, de changements et d’économies.

Le Réseau santé mentale SA (RSM) existe depuis le 1er janvier 2017 et résulte de la transition des Services psychiatriques Jura bernois – Bienne-Seeland (SPJBB) en société anonyme, selon la volonté du législateur bernois. 2016 était donc une année de préparation, de transition, de changements et d’économies. En parallèle, nous nous sommes dédiés à poser les jalons pour l’avenir et à l’analyse des opportunités et des synergies. Notre premier objectif a toujours été d'assurer des soins de qualités pour nos patients, même dans un contexte de grands changements. Cet objectif a pu être atteint grâce à l’engagement remarquable de nos collaborateurs.

Poursuite du plan d’assainissement

Dans le cadre du plan d’assainissement, nous avons dû supprimer 37.8 postes dans notre institution, dont 15.10 aux Ateliers de production et réinsertion (APR) et 9.2 au Foyer Beau-Site. Nous avons également centralisé le secteur ambulatoire à Bienne, externalisé les Ateliers de production et réinsertion (APR) et transféré le Foyer Beau-Site à Loveresse à la fondation « La Pimpinière » de Tavannes. Avec les mesures d’assainissements déjà commencées en 2015 et 2016, notre déficit a été réduit de CHF 9 millions à CHF 4 millions, dont CHF 2 millions qui sont réservés pour le développement de projets innovateurs. Nous nous approchons de la stabilité financière à grands pas, toujours en gardant au cœur de notre activité le bien-être de nos patients. Nous avons mis en place des premiers changements visibles pour nos patients, nos clients et nos partenaires, par exemple l’introduction d’un numéro d’appel unique, l’installation d’une unité d’accueil et d’orientation et un renforcement de la psychiatrie de liaison avec nos hôpitaux régionaux.

Restructuration pour être prêts pour une nouvelle ère

En même temps, nous avons adapté tous nos processus internes en vue de l’autonomisation. Le Réseau santé mentale SA a donc vu le jour le 1er janvier 2017. Cette année sera marquée par un esprit innovateur, qui garde au centre de notre attention la qualité de nos prestations et nos relations avec nos clients. Le RSM doit être économiquement viable afin de garder son indépendance clinique et intellectuelle.

Fin 2016, nous avons adapté notre vision et notre mission. Le Réseau santé mentale est un centre d’excellence en santé mentale de proximité avec pour but premier de maintenir et de réinsérer les patients dans leur milieu social, familial et professionnel. Nous sommes innovants dans le domaine des soins et poursuivons un programme de recherche clinique. Dr Yann Hodé, psychiatre, est entré en fonction comme directeur médical le 1er août 2016. Il est venu complété la direction gérée par Dr Jan von Overbeck, directeur général, M. Nicolas Racine, directeur des soins et suppléant du directeur général, M. Robert Zürcher, directeur financier et M. Jean-Pierre Loeffel, directeur d’exploitation; ce dernier ayant quitté le RSM le 31 décembre 2016, dans le cadre des mesures d’économies.

Formation

Comme chaque institution présente sur la liste des hôpitaux du canton de Berne, les SPJBB (RSM) sont soumis à une obligation de formation. Notre institution est hautement reconnue de longue date de part la qualité et la quantité de formations proposées tant au niveau tertiaire que secondaire.